Mais comment font les super héros ?!...

Vous aussi vous trouvez qu'on respire mal avec un masque ??...


L'heure n'est pas à se demander s'il faut porter un masque ou pas ... mais force est de constater que ça n'est pas si simple de supporter un carré de tissu ou de papier sur le nez pendant plusieurs heures 😷.

Si comme Sibeth "vous ne savez pas porter un masque" ... ou si vous avez envie de l'arracher au bout de 5 minutes, voici des pistes pour gagner en confort.


J'entends souvent : "La sophrologie c'est la respiration c'est ça ?" ... ou encore : "Tu es sophrologue, tu apprends aux gens à respirer" ... bon, c'est très très raccourci mais la respiration, ça fait, entre autre, bien partie de la méthode.

Alors en qualité de sophrologue, voici ce que je conseille pour "dompter" le masque.


Tout le monde s'accorde à dire que porter un masque, c'est contraignant, qui plus est chez les personnes stressées, angoissées ou claustrophobes : "j'ai de la buée sur mes lunettes !" ... "ça m'oppresse !" ... "je suffoque !" ... bref, ça peut vite devenir agaçant !

Qu'est-ce qui se passe sous le masque ?

Le port du masque freine l'apport d'oxygène, donnant vite la sensation de manquer d'air et d'étouffer. Ça s'appelle l'hypoxie. On ré-inspire de l'air que l'on vient d'expirer, de l'air chaud, chargé en CO2, ce qui peut entraîner un excès de CO2 dans le sang provoquant parfois somnolences ou engourdissement. Rien de grave, mais on se sent "ralenti".


En réaction, on respire avec la bouche, on "cherche de l'air", l'expiration par la bouche augmente la chaleur et humidifie le masque.

Pour les personnes claustrophobes ou angoissées, c'est la double peine : elles respirent plus vite, et leur diaphragme se contracte.

 

Mais alors que faire ?

Positiver le port du masque : le masque est mon ami et grâce à lui je peux à nouveau circuler librement, il va simplement falloir l'apprivoiser.


S'entraîner à la maison à respirer correctement avec, dans un environnement familier et sécurisé. Inspirer plus lentement par le nez comme si vous respiriez un parfum agréable. Faites des essais en conscience, pour vous habituer progressivement.

Dans la journée, faire des pauses. Quand les conditions d'hygiène pour enlever votre masque sont réunies, respirez librement pendant quelques minutes : ouvrez la fenêtre ou sortez prendre l'air frais.


Privilégiez les respirations abdominales, plus profondes, plus oxygénantes et apaisantes. Si vous vous sentez stressé, allongez le temps de l'expiration. Une pause de quelques minutes toutes les heures est recommandée.


Anticipez les situations dans lesquelles vous êtes amené à enlever votre masque : boire, manger ... Réalisez les gestes calmement, lavez vous les mains, avant et après avoir manipulé votre masque, faites de ces routines des moments calmes et rafraichissants.


Il faut environ trois semaines pour qu'un comportement nouveau devienne une habitude. Alors restez calme et apprenez à vous détendre ! Pour vous aider, des exercices en accès gratuit sont disponibles ici. Si vous en ressentez le besoin, je serai ravie de vous accompagner au cabinet.


Prenez soin de vous ☺️ 

Corinne Houilliez - Sophrologue - siret 479 182 578

  • Facebook Social Icon

Sophrologie Béthune